Le kodak 3 A/The kodak 3 A

kodak A Article à l’origine posté le 9 avril 2014!

Coucou! Je passe pour aborder un nouveau thème. Celui de la photographie.

Jack London était un très grand photographe et l’un des premiers photo-reporters de son temps. A plusieurs reprises, il a été le premier à envoyer des informations complètes sur des conflits comme la guerre Russo-Japonaise des années 1904. Je viendrais bientôt pour poster une critique sur un livre de photographies regroupant les photographies de Jack London autour des thèmes de ses œuvres. Je ne suis qu’au quart de ce livre mais je le trouve vraiment génial, sous chaque photographie figure un extrait d’un de ses romans ou de ses lettres à sa future femme, Charmian Kittredge.

Le sujet de cet article, avant de vous présenter le livre dont je parle ci-dessus est l’appareil photo qu’utilisait Jack London, le kodak 3A. En voici une photographie, en bas de page (c’est un modèle ressemblant) :

Cet appareil photo est à peine plus gros qu’une carte postale et peut se transporter partout. La principale recommandation que l’on faisait aux apprentis photographes de l’époque était de le tenir droit, Jack London l’appliqua à la lettre, c’est pourquoi sur ses photographies, le sol n’est pas toujours parfaitement horizontal. LE sujet qui intéressait Jack London était les Hommes, avant d’être des photographies journalistiques ses photographies étaient des portraits humains (voir « Jack London, photographe » de J. Campbell, S. Hodson et P.Adam, éditions phébus).

****

Hello! Today I am going to talk about photographs of Jack London. Jack London was one of the first photo reporters. He sent many news and photographs to the newspapers about wars like the Russian and Japanese war. Currently, I am reading a book about the photographs of Jack London and I think that I will write a reviews.

Jack London used a “Kodak 3 A”.  You can see it on the photo:

The « kodak 3A » is very small and you could take it with you everywhere. The main important subject of Jack London was the men and the women and he took a lot of portraits of people in many countries.

 

Publicités

“Et il faudra me dire ce que vous en pensez réellement. Avant tout, j’ai besoin de critiques, vous comprenez.” Martin Eden, Jack London

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s