L’enfance de Jack London/Jack London’s childhood

Article posté à l’origine le 7 mai 2014!

 

Jack London naît le 12 janvier 1876 à San Francisco, au 615 Third Street. Il est le fils illégitime de Flora Wellman et (c’est la supposition la plus répandue) de William Henry Chaney. Il reçoit à la naissance les prénoms de John Griffith. Quelques mois avant sa naissance, son père (supposé) abandonne sa mère après que celle-ci eu refusé d’avorter. A la suite de ça, Flora Wellman, enceinte, tente par deux fois de se suicider, sans résultat.

Le 7 septembre 1876, Flora Wellman épouse John London, rencontré lors d’une séance de spiritisme (ou en lui faisant des chemises). Ce dernier, veuf, a deux enfants d’un premier mariage : Eliza (Shepard, 1867-1939) et Ida (Miller-Byrne, 1870-1914). John London adopte le petit John Griffith auquel il donne son nom (par commodité, il sera appelé Jack, diminutif de John) et le considère comme son fils. La famille London vit à San Francisco, au sud de Market Street.

 

 la plus ancienne photo de Jack London

 

Entre 1876 et 1889, la famille déménage souvent et John London change fréquemment de métier. Il est maçon et menuisier à San Francisco, épicier à Oakland, agriculteur à Alameda, Davenport, San Mateo et à Livermore, éleveur de poulets. En 1876, Jack et Eliza sont gravement malade, ils ont la diphtérie et passent très près de la mort.

1884-1885 : Jack London découvre l’univers des livres avec les « Contes de l’Alhambra » de Washington Irving et « Signa » d’Ouida.

En 1886, Flora ouvre une pension de famille à Oackland où les London sont de retour. Jack london va rencontrer Ina Coolbrith, la bibliothécaire de la ville, qui va le guider dans ses lectures et l’aider à développer une passion qui ne le quittera plus. La seconde passion de Jack London est la mer, qui découvre à l’occasion des navigations qu’il fait avec son père les dimanche. Pour économiser l’argent nécessaire à l’achat d’un petit esquif, Jack London, effectuera même tout un panel de petits travaux. Jack London entre en 1887 à la Cole Grammar School d’Oackland.

***

Jack London is born on 12 January 1876 in San Francisco, 615 Third Street. He is the illegitimate son of Flora Wellman and (it’s a supposition) William Henry Chaney. His birthnames are John Griffith. A few months before his birth, his (supposing) father abandons his mother, after that she has refused abort. Soon, Flora Wellman, pregnant, tries two times to suicid ( she doesn’t succeed).

On 7 September 1876, Flora Wellman marries John London, met during a spiritism meeting (or by making his shirts). He (John London) has two children of his first marriage: Eliza (Shepard, 1867-1939) et Ida (Miller-Byrne, 1870-1914). John London adopts, the young John Griffith whose he gives his name (John Griffith gets Jack, the nickname of John for more facility) and consideres him as his son. The London family lives in San Francisco, in the south of Market Street.

 

 Market Street

Between 1876 and 1889, the family often moves and John London changes frequently of job. He is mason and carpenter in san Francisco, grocer in Oakland, farmer in Alameda, Davenport, San Mateo and in Livermore, stockbreeder of chickens. In 1878, Jack and Eliza are hill, they have caught diphtheria. It is serious and death isn’t far…

1884-1885: Jack London discovers the books universe with the “Contes de l’Alhambra” of Washington Irving and Signa of Ouida.

In 1886, Flora opens a guesthouse in Oakland where the London are back. Jack London meets Ina Coolbrith, the librarian of the city who leads him in his reading and helps him to develop his passion for literature. The second passion of Jack London is the sea that he discovered during the navigations on Sundays with his father. To save the money to buy a little boat, Jack London does a lot of different jobs. Jack London enters in 1887 in Cole Grammar School in Oackland.

source: Jack-London.fr : le site français sur Jack London

 

Anciens commentaires:

commentaires enfance jack london

 

Publicités

“Et il faudra me dire ce que vous en pensez réellement. Avant tout, j’ai besoin de critiques, vous comprenez.” Martin Eden, Jack London

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s