The old man and the sea, by Ernest Hemingway/Le vieil homme et la mer, d’Ernest Hemingway

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je voulais vous parler du Vieil homme et la mer, un roman dont l’auteur, Ernest Hemingway, a certainement été influencé par Jack London. Il s’agit d’une lecture commune avec Marinette du blog Les lectures de Marinette. Pour lire son avis, cliquez ici !

                      wpid-img_20150622_170049.jpg     image001

 Cela fait quatre-vingt-quatre jours que Santiago n’a pas pêché un seul poisson. Chaque soir il rentre au port, les filets vides. Chaque soir Manolin, son ancien élève l’attend et prend soin de lui. Cependant le vieil homme reste certain que le quatre-vingt-cinquième jour lui portera chance et qu’il attrapera un poisson d’une taille gigantesque.

 La mer, le soleil, le vent, la solitude, la ténacité, la difficulté de l’effort, la peur, la tension, la résignation, la fatigue. Autant d’éléments, d’émotions et de sentiments que voit et que vit Santiago. Et que le lecteur a l’impression de voir et de vivre avec lui.

Ce que j’ai trouvé impressionnant dans Le vieil homme et la mer, c’est cette voix, cette ambiance que réussit à créer Hemingway. Qui rend passionnante cette histoire très simple  d’amitié (entre le vieil homme et le garçon) et de pêche. Une histoire simple mais dure, qui nous montre la misère dans laquelle vivent les pêcheurs du village, demeurant réaliste jusqu’à la fin. J’ai trouvé l’écriture de l’auteur, qui peut étonner par son dépouillement, captivante. Aucun mot n’est en trop et les phrases semblent nous imposer un rythme de lecture ; il y a un charme très particulier qui se dégage de ce roman. Ce doit être très intéressant de le lire à haute voix (en attendant je vous mets ci-dessous un livre-audio).

J’ai lu Le vieil homme et la mer en anglais. Je dirais que c’est abordable (vous avez surement constaté que mon anglais est loin d’être parfait) et qu’il ne faut pas avoir peur du vocabulaire marin (assez compliqué) mais se laisser porter par l’histoire (le contexte est toujours suffisant pour comprendre).

Vraiment, j’ai aimé ce roman.

 Santiago and Manolin live in a Cuba’s harbour. They are fisherman. Santiago taught Manolin. But now, Santiago is old and he hasn’t caught any fish since eighty-four days.

He believes the eighty-fith will be different. And if it does ?

 When you became your reading of The old man and the sea, you discover a captivating universe. You live a lot of emotions and situations that Santiago lives. The atmosphere is particuliar and fascinating. Hemingway’s writing is bewitching. This story seems realistic until the end. Santiago is concurrently lucky and unlucky as in real life.

I liked this captivating story.



Publicités

6 réflexions au sujet de « The old man and the sea, by Ernest Hemingway/Le vieil homme et la mer, d’Ernest Hemingway »

  1. Mon préféré d’Hemingway! J’adore ce livre, je le relis tous les étés (va comprendre pourquoi, je n’en ai aucune idée) 🙂

    J'aime

      • Je viens de me rendre compte que mon commentaire de réponse n’est pas passé! Je lis toujours fin juillet début août (je suis réglée comme une horloge avec ce livre je ne sais vraiment pas pourquoi)! J’ai dans ma PAL Pour qui sonne le glas, et il parait que la fin est déchirante!!

        Aimé par 1 personne

“Et il faudra me dire ce que vous en pensez réellement. Avant tout, j’ai besoin de critiques, vous comprenez.” Martin Eden, Jack London

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s