La Jetée Littéraire #16

Bonjour à tous ! On se retrouve pour la seizième édition de la jetée littéraire !

image001 2Un petit rappel des règles:

Chaque mois je tire au sort une catégorie (regroupant certains écrits de Jack London) parmi les huit suivantes.

-Mer (et aventure)

-Société et politique

-Fantastique/Science fiction

-Grand nord

-Récits autobiographiques

-Poèmes

-Journalisme

-Correspondances

Ensuite je mets en relation avec le thème tiré au sort :

-un extrait (de textes de Jack London)

-une photographie (prise par Jack London)

-un thème (autre que celui de la catégorie) abordé dans un texte

RETOUR au présent : Je tire au sort le thème de la mer et de l’aventure !

wpid-img_20150615_091616.jpg   wpid-img_20150615_091640.jpg

Jack London a écrit de nombreux recueils de nouvelles et romans sur le thème de la mer. En voici les principaux:

¥Siono¿hëS`4Ȑ¿XXXXXXXXXXXXXXXimage002image002image001LONDON - Jerry - reimp 2013.inddimage001image001image001

A chaque fois que je tirerai le thème de la mer lors des prochaines Jetées Littéraires, je vous proposerai le résumé, un extrait et mon avis -si je l’ai lu- à propos du livre concerné.

Aujourd’hui j’ai choisi de vous parler du Loup des mers !

image001Résumé de l’éditeur : L’homme est jeune, de bonne famille, et ne connaît rien de la vie. Un jour de brume, dans une baie paisible, son navire est éventré par un ferry et lui-même, quasi noyé, se réveille sur un phoquier en route vers le Japon. Un monde de mutineries, de tempêtes et de chasse s’ouvre à lui. Le capitaine, colosse entouré de marins embarqués de force, est un homme au pouvoir absolu qui insulte le cadavre de son second, mort de trop d’alcool. Immense et cynique, Larsen est bien le « Loup des mers » ; celui qui, entre deux horreurs, sera pour le novice un maître sans pareil…
Paru en 1904, Le Loup des mers fut reconnu d’emblée comme un chef-d’oeuvre.

« La vie !… s’exclama Loup Larsen. Je pense que c’est une chose plutôt répugnante. C’est une levure qui bout, une fermentation qui dure, selon les cas, une heure, un jour, une année, un siècle parfois. Puis qui s’arrête. Durant ce temps, le gros, pour se nourrir, mange le petit. Le fort, pour conserver sa force, dévore le faible. Le plus chanceux est plus gros que les autres et vit plus longtemps. Un point c’est tout. Qu’en pensez-vous ? »

J’ai très envie de lire le Loup des mers (qui est dans ma PAL) et son adaptation BD qui a l’air également très intéressante !

 



 

Publicités

“Et il faudra me dire ce que vous en pensez réellement. Avant tout, j’ai besoin de critiques, vous comprenez.” Martin Eden, Jack London

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s